Discours de Tommy Robinson – L’appel de Dresde (30 novembre 2015)

Dresde, le 30 novembre 2015

Lancement de manifestations européennes

——

Bonsoir, Dresde. Bonsoir, PEGIDA. Nous nous retrouvons !

 

C’est bon d’être de retour dans cette belle ville, si pleine de promesses pour le futur de l’Europe. Vos rassemblements hebdomadaires sont une inspiration et un encouragement pour les cœurs vaillants à travers l’Europe. Quand les jeunes regardent autour d’eux et se demandent ce qui peut être fait, ils voient PEGIDA et vos rassemblements hebdomadaires, et se disent : Je peux faire ça, moi aussi.

Depuis ma dernière visite [mi-octobre], j’ai discuté avec d’autres groupes PEGIDA et patriotes dans toute l’Europe. Nous nous sommes mis d’accord, et j’ai été autorisé à faire une annonce importante aujourd’hui. Nous appelons à la première d’une série de manifestations pour 2016, le samedi 6 février.

Dresde et l’Allemagne ont été et sont toujours une inspiration pour ce mouvement. Il est donc approprié que ce soit ici que soit annoncée cette nouvelle unité ayant pour but de sauver l’Europe.

PEGIDA et les autres groupes patriotes solidaires de PEGIDA nous sommes mis d’accord pour manifester d’une seule voix le 6 février. Les pays impliqués à ce jour sont l’Allemagne, l’Angleterre, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la France, la Hollande, la Pologne, le Portugal, la Slovaquie, la Suisse, et la Tchéquie.

Nous nous unirons pour une cause commune et sous une bannière :

Sauvons notre culture, sauvons notre pays, sauvons notre futur. Unis pour construire un futur meilleur pour nos enfants.

 

Des gens partout en Europe et dans le monde se sentent inspirés par vous, gens de Dresde. Je n’ai pas la moindre hésitation à dire que moi aussi, je suis inspiré par vous. Vous avez ranimé le feu en mes entrailles, et m’avez encouragé à retourner dans ce combat.

Avec les moyens que nous avons,  nous appelons à réaliser une Union Européenne en tant que « Nous, les peuples ». Nous ne nous appuyons pas sur les politiciens et les bureaucrates qui sont ceux qui nous ont amené à cette impasse. Ils ont amené l’Europe au bord de la destruction. Ils en sont responsables, et beaucoup d’entre eux continuent de nous mener encore plus près du gouffre.

Le carnage que nous avons vu à Paris le 13 novembre n’est qu’un résultat extrême de cette transformation dirigée politiquement. Et qui doute de ce qu’il y aura encore plus de carnages ? Aussi sûr que je me tiens ici, qui doute qu’il y a des milliers de djihadistes en Europe en ce moment-même, en train d’aiguiser les épées métaphoriques, en train de préparer leurs bombes et leurs armes réelles, et de préparer les prochains attentats ? L’islam ne dort jamais pour ce qui est des possibilités de terreur.

Nous nous unissons pour nous opposer aux promoteurs de la charia, aux djihadistes assassins, et à l’islamification de nos pays. Nous voulons une Europe où la peur n’existe plus. Nous voulons une Europe :

  • Sans terroristes criant Allah Akbar
  • Sans des groupes islamisés qui rôdent pour violer nos filles
  • Sans l’ombre sombre et les cicatrices pour la vue que sont les minarets
  • Sans le son de l’appel à la prière dans nos villes et nos cités
  • Sans l’excision
  • Sans la sanction coranique qui consiste à battre sa femme
  • Sans la nourriture halal qu’on nous impose souvent sans nous en informer
  • Sans des gens qui couvrent leurs faces, rôdent dans nos rues, et refusent de s’intégrer
  • Sans les exigences constantes de privilèges spéciaux dans nos communautés
  • Sans menaces de mort si nous osons critiquer des idées fondées sur le Coran et l’islam.

 

Et je pose une simple question : pourquoi invitons-nous dans nos frontières les graines de notre propre destruction sous la forme de millions de musulmans ?

Et je tiens à être clair avec vous, et à bien mettre en évidence quelques principes fondamentaux. Tant que je serai impliqué dans cette lutte, nous serons toujours un mouvement résolument non antisémite et non raciste. Quant à l’accusation de racisme, je demande : Quelle race est l’islam ?

Nous sommes également un mouvement non-violent. Et nous utiliserons tous les moyens légaux pour exiger, haut et fort, avec passion, que les autorités de l’Etat répondent aux problèmes que nous soulignons, et les résolvent.

La dernière fois que j’étais ici, j’ai dit : « Chaque pays a le droit de se défendre ». Et bien sûr, il en est de même de chaque continent. Le monde entier nous envie l’héritage européen. Il est trop précieux pour le voir être détruit devant nos yeux, durant notre vie. Mais un seul pays d’Europe ne peut pas se lever et vaincre à lui tout seul.

L’occasion, et nos liens par la géographie, l’histoire et la culture, nous imposent d’œuvrer ensemble  face à cette crise.

Les promoteurs de la charia et les djihadistes autour de nous sont en train de croitre en nombre et de gagner en confiance. Ils peuvent, et doivent, être confrontés à un nombre bien plus important de gens qui s’éveillent aux dangers de l’islam et sont engagés dans la défense des valeurs traditionnelles européennes.

Où que vous lisiez ou entendiez ce message, dans quelque pays que vous soyez, je m’adresse à vous et vous prie instamment de vous joindre à votre groupe national et de vous tenir à nos côtés.

Mes amis, le temps se fait court, mais je crois que nous avons encore une chance. Faisons de 2016 l’année qui aura marqué dans l’Histoire un tournant, celui de la vague puissante contre une idéologie et des gens qui veulent notre totale destruction et notre esclavage.

Faites connaître le mot d’ordre, restez saufs, soyez forts, et préparez-vous pour le 6 février !

En solidarité.

Dieu vous bénisse.

 

Tommy Robinson

Publicités

Une réflexion au sujet de « Discours de Tommy Robinson – L’appel de Dresde (30 novembre 2015) »

  1. Ping : Tommy Robinson fondateur de EDL (English Defense League) un grand résistant à l’islam | Francaisdefrance's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s