La démocratie britannique : un modèle hélas révolu ?

Le cas de Stephen Lennon (mieux connu sous le nom de Tommy Robinson) est à ma connaissance sans précédent depuis un siècle en Grande-Bretagne.

S’étant rendu compte que les autorités protégeaient les extrémistes musulmans dans sa ville (d’où le fait qu’il prit d’abord un pseudonyme, pour la sécurité de ses proches), puis dans tout le pays, il a organisé une organisation, l’English Defence League (EDL) pour manifester et avertir le public. Cet homme des quartiers populaires, au passé trouble de hooligan, a vite été démonisé par les médias. Mais il a appris de son combat et mis de l’ordre dans sa vie comme peu sauraient le faire.

Il avait déjà purgé une peine de prison fin 2012, voici son crime d’alors : il tenait à assister aux commémorations du 11/09 en 2011, mais refoulé à l’aéroport de New York en raison de son activisme, il a réitéré en 2012, sous le passeport d’un ami qui lui ressemble. Après son retour, cela lui a valu 2 mois ½ de prison. Il a dit depuis qu’il ne le regrettait pas, car il avait pu assister aux commémorations, et s’exprimer devant un public bien plus sensible à son message (sa crainte et son refus de l’islamisation de son pays) que ne l’est le public britannique, victime de la Propagande Bien-Pensante des médias.

En octobre 2013, il a quitté l’EDL car son but (prévenir le public) semblait atteint. D’autant plus que le mouvement semblait noyauté par un noyau dur et raciste (bien que minoritaire), ce qu’il a toujours combattu, et qu’il ne voulait pas que sa réputation soit associée à des extrémistes.

C’est là que la Justice semble s’acharner contre lui : en 2008 (avant son activisme), il a prêté 20.000 £ à son beau-frère, pour que ce dernier obtienne un crédit immobilier, entièrement remboursé : aucune partie n’a été lésée. Jugé comme fraudeur, il fut jugé en janvier dernier à … 18 mois de prison ! (« selon que vous serez puissant ou misérable, … »). Il a été libéré de prison en juin avec un bracelet électronique.

Mais l’affaire devait aussi être jugée sur le plan financier, vendredi 17 octobre : amende de 125.000 £ (le prix de revente du bien immobilier par son beau-frère), à payer dans les 6 mois, sinon sentence de … 2 à 3 ans de prison ! Avec ses comptes saisis depuis 4 ans, c’est le condamner d’avance.

La veille 16 octobre, un néo-nazi, dans un tweet, le menace lui et sa famille, et dit à Tommy qu’il ne serait pas capable de lui répondre en face. Ce à quoi Tommy répond  par tweet qu’il sera le lendemain au tribunal à 11h s’il veut le voir face à face.

Sur cette base, la police, samedi 18 octobre, est venue l’arrêter, lui, et non celui qui menaçait Tommy et sa famille, pour non-respect de ses conditions de liberté conditionnelle ! Bizarre, comme c’est bizarre : il était invité à faire un discours le jeudi suivant, 23 octobre, à l’Union des étudiants d’Oxford, institution hautement réputée dans le pays pour le respect de la liberté d’expression.

Il a twitté lors de son arrestation : « Je suis renvoyé en prison pour m’empêcher de révéler à Oxford la corruption et les chantages de la police : ils espèrent que je me ferai tuer en détention. Je devais m’exprimer devant l’Union des étudiants d’Oxford et être filmé dans le cadre d’un documentaire, où je m’apprêtais à révéler les méthodes de persécution de la police, ses tactiques au cours des 5 années écoulées, sa corruption et ses chantages, ainsi que révéler comment les unités secrètes de la police m’ont contacté pour que je travaille pour elles, sans succès ».

Les journaux n’ont fait que très peu d’écho de son retour en prison, comme on peut l’imaginer.

Et où la Justice l’a-t-elle envoyé ? Après 2 jours de détention au poste de police pour le weekend, il a éte envoyé le lundi dans une prison pleine de musulmans radicaux, où il s’est fait agresser dès le 1er jour, et où il n’a pas mangé pendant 3 jours, la nourriture présentée étant exclusivement halal, à laquelle il se refuse par principe. Sa famille et ses supporters savaient que l’envoyer dans une telle prison était extrêmement dangereux pour lui. Les autorités ne pouvaient pas ne pas savoir. Devant les nombreuses protestations, il a été transféré mercredi 22 octobre dans une prison plus sûre. Sa peine est en principe de 28 jours, donc il devrait sortir avec un bracelet électronique samedi 15 novembre (ou lundi 17, si la Justice – justice, plutôt, sans la majuscule, qu’elle ne mérite pas – il s’agit simplement d’un système qui applique des lois, parfois de façon bien curieuse – estime que les 2 premiers jours de détention qu’il a passés au poste de police ne comptent pas).

De plus, il doit passer en jugement ce mois-ci pour avoir dépassé de sept minutes (7 minutes !) le temps que la police lui avait alloué pour son discours, lors de ce qui fut sa dernière manifestation en tant que chef de l’EDL, à Londres, en septembre 2013. Des témoignages disent que le début de son discours fut retardé … par la police.

On voit des musulmans extrémistes être invités à des débats sur la BBC. Et à l’inverse, Tommy, qui n’est ni raciste, ni n’incite à la haine, est persécuté par l’Establishment.

Est-il donc une telle menace pour l’Establishment ? Sinon, pourquoi un tel acharnement ?

La démocratie anglaise fut longtemps un modèle. Mais ça, c’était avant.

—–

Mise à jour, le samedi 15 novembre: Tommy est sorti de prison sous liberté conditionnelle hier vendredi 14 novembre. Ceux qui éprouvent de l’estime pour cet homme courageux ne peuvent que s’en réjouir. La façon dont il a été traité n’en est pas moins scandaleuse, dans le genre de l’affaire Dreyfus pour la France. Il n’en a pas encore fini hélas avec le système judiciaire (parler de « justice » serait un contresens).

J’apporte toute mon estime et soutien à cet homme courageux, qui de jeune hooligan est devenu un homme héroïque. L’Establishment britannique ne peut qu’enrager encore plus: plus ils cherchent à lui nuire, plus ils le rendent fort, plus ses épreuves l’affinent et en font un homme dont le nom risque fort de marquer l’Histoire de son pays.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s