Pourquoi écouter Tommy Robinson

Cet article est une traduction. L’article en question correspond à mes vues sur Tommy Robinson

(This paper is the translation of a paper which represent my views regarding Tommy Robinson)

 

 

La classe moyenne anglaise doit écouter Tommy Robinson

—–

http://enlightenmentlover.wordpress.com/2013/07/09/middle-england-must-listen-to-tommy-robinson/

9 juillet 2013

 

 

Éveille-toi et sens le djihad, kuffar.

 

                J’ai écrit un article la semaine dernière, intitulé « Il est temps d’être honnête avec l’English Defence League » dans laquelle j’exprimais quelques vues franches  sur L’English Defence League (EDL) et sur son leader Tommy Robinson, et depuis je le regrette. Non parce que j’étais trop honnête, mais parce que je ne l’étais pas assez.

                J’ai passé pas mal de temps à penser à tout cela avec grande attention et j’ai regardé pas mal de vidéos de Robinson sur YouTube. En bref, je suis complètement époustouflé par sa bravoure, son implication, son intelligence, et son intégrité. Je pense qu’il est temps que chacun le prenne pour ce qu’il est : un activiste politique de haute stature.

                On trouve des douzaines de documents sur internet, mais voici ceux que j’ai regardés. J’espère que vous voudrez bien prendre de votre temps pour les regarder (le deuxième est en audio seulement). Si vous ne le faîtes pas, je ne vois pas comment vous pouvez dénigrer Tommy Robinson si légèrement.

Discours au parlement européen, Bruxelles

 

Robinson est totalement impliqué à défaire l’islamisme. Nous savons tous qu’il a un passé troublé, mais ça n’a rien d’unique dans la population générale, et ça n’a certainement rien d’unique parmi les activistes politiques. Son passé ne le disqualifie pas pour parler haut et fort contre l’islamisme et ne rend pas ses opinions moins valides.

Nous oublions que prendre part à un système institutionnel de détournement de fonds public n’empêche aucunement de siéger à l’une ou l’autre de nos deux chambres législatives ; ou qu’être violent (par 2 fois) dans le bar de la chambre des Communes fait simplement d’un élu un excentrique ; ou saccager un endroit en tant qu’étudiant à l’université d’Oxford, pourvu que vous portiez un beau costume et ayez la plus belle éducation que l’argent peut acheter, et fumer de cannabis à l’école prestigieuse de Eton, ne vous disqualifie nullement pour devenir premier ministre du Royaume-Uni. Pourtant, les condamnations criminelles sont une barrière automatique pour refuser des idéologies sans pitié et totalitaires.

            Les crimes de Robinson ne sont pourtant pas des crimes réels. Je ne suis pas du genre à croire à la victimisation selon la classe sociale, mais même moi, je dois conclure que Robinson a commis le crime ultime d’être un gars blanc de la classe ouvrière qui a l’outrecuidance d’avoir une opinion sur l’islamisme, qui sera pourtant une question capitale du siècle dans lequel ceux qui lisent ce blog mourront. J’ai négligé Robinson en raison de son historique et de l’image de l’English Defence League. J’aurais mieux fait de faire attention plutôt que de mépriser.

            Croyons-nous que les gens peuvent changer ? Nous accueillons à bras ouvert des islamistes repentants tel le brillant Maajid Nawaz de la fondation Quilliam, précisément parce que nous croyons que les gens peuvent changer, mais nous refusons de laisser Robinson échapper à son passé – quoique Robinson n’aie jamais pu même été même étiqueté « extrémiste ».

            A ce point, mes compatriotes anglais s’attendraient à entendre parler du champion auto-proclamé Owen Jones débarquer avec son Voyous : la démonisation de la classe anglaise ouvrière , mais non, ne retenez pas votre souffle. Car vous ne pouvez appliquer cette narration à un gars blanc de la classe ouvrière de la ville de Luton qui veut parler de l’islamisme. Robinson a payé ses dettes à la société, et autant que je puisse le voir, c’est à lui que celle-ci devrait être énormément redevable.

            Au cas où vous vous demanderiez si la ville de Luton a de l’importance ou non, la réponse est oui : c’est de cette ville que les 4 terroristes islamistes des attentats du 7 juillet 2005 ont pris le train pour Londres. Oh, vous rappelez-vous de ces attentats ? Moi, oui. J’avais pris le métro ce matin-là pour aller au travail. J’étais assis à mon bureau, probablement en train de surfer sur internet ou de faire semblant d’être occupé quand j’ai entendu un grand boum. Ce boum, c’était le bruit de mes concitoyens londoniens en train d’être assassinés à Russell Square.

            Voici quelque chose que vous ignorez sans doute sur Robinson : en raison des nombreuses menaces de mort qu’il a reçu contre lui et sa famille, on lui a proposé une nouvelle identité et un nouveau lieu de résidence, fournis par l’état. Il a refusé. Si cela, ce n’est pas un courage moral et physique du plus grand ordre, alors, je demande qu’on me dise ce qu’il faut pour ça. Il refuse de quitter sa ville natale de Luton sous la pression de l’intimidation.

            Ces menaces de mort ne sont pas sorties de mon imagination. La police lui a officiellement notifié maints « avertissements Osman » , qui sont des avertissements officiels de la police d’une menace de mort ou de haut risque de meurtre. En juin 2013 [quelques semaines avant l’écriture de cet article], six djihadistes ont été condamnés à plus de 100 ans de prison au total pour avoir planifié un attentat à la bombe pour une manifestation de l’EDL. [Depuis, en octobre, après les attentats de Nairobi, le groupe islamique Al-Shabaab, responsable de ces attentats, l’a menacé de mort.]

            Dans ses vidéos, j’ai vu en Robinson une plus grande compréhension et un meilleur engagement envers nos libertés civiles fondamentales que je n’en ai vus chez 99% de des hommes de loi avec qui j’ai travaillé pendant ma carrière.  Robinson est en train de prévenir chacun de la tempête qui est déjà sur nos têtes, et pourtant les gens refusent de l’écouter avec une combinaison d’arrogance et la crainte d’être associé à la classe ouvrière, les parias de ce pays.

            Oui, l’EDL a un problème d’image, ainsi que Robinson [Robinson a quitté l’EDL le 8 octobre dernier, arguant qu’il ne pouvait en maîtriser certains éléments extrémistes]. Et alors ? Espérons-nous que l’islamisme sera défait par des étudiants parfaitement manucurés sortis majors des meilleures facultés d’Oxford dans la plus grande ambition est de devenir conseillers spéciaux du ministère des mensonges ?

            Il y a bien peu de monde pour se présenter pour parler ouvertement de cette idéologie rétrograde qu’est l’islamisme, parce que les conséquences sont trop graves. Nous ne parlons pas simplement du danger physique par l’islamisme, mais des insultes incessantes de par leurs apologistes, et de la certitude instinctive de chacun qu’un blanc, et qui plus est, de la classe ouvrière, ne peut analyser cela que sous un angle raciste et haineux. Il ne faut pas trop faire le difficile quand on cherche quelqu’un pour défaire l’islamisme. Il faut prendre ce qui vient. Nous avons la chance d’avoir quelqu’un d’aussi bon que Robinson.

            Je sais qu’il y a des voyous dans l’EDL, et je sais que Robinson en est conscient. Mais j’ai beaucoup plus confiance dans les capacités et la volonté de Robinson d’écarter ces voyous et de condamner leurs actions sans équivoque que je n’en ai dans les leaders musulmans de faire de même, en des gens dont l’appétit et la volonté de violence excèdent de loin les supporters de l’EDL.

            Un des arguments de Robinson, sur lequel je suis entièrement d’accord, c’est que ce sont les musulmans qui n’en font pas assez. C’est indiscutablement vrai. Leur condamnation de la violence est bien trop souvent suivie du mot « mais ». C’est toujours la faute des autres. Toujours. Quand les musulmans ne font rien ou font trop peu, ça me rend nerveux.

            Les musulmans doivent faire plus. Ils doivent faire énormément plus. Nous nous sommes tant habitués à ce qu’ils n’en fassent pas assez que nous l’avons simplement accepté. Il y a quelques semaines, je parlais à une collègue musulmane très libérale et intégrée. Elle est musulmane ismaëlienne, une secte musulmane dont les membres ont souvent été persécutés au sein même de l’islam, précisément pour être généralement libéraux et éduqués).

            Nous discutions du bannissement du voile islamique par la France, et elle me dit qu’elle en était secrètement très contente.

            Pardon ? Pourquoi secrètement ? Pourquoi ne peut-elle dire ces choses ouvertement ? Elle rend cela 10 fois plus difficile pour nous (sans parler de ses pauvres sœurs musulmanes obligées de porter ce morceau de tissu), de parler ouvertement du voile ou de l’islamisme quand elle décide de rester silencieuse et de simplement profiter des droits que la démocratie libérale occidentale lui a offert sur un plateau. Incroyable !

            La semaine dernière, une chaîne de télévision musulmane a écopé d’une amende de 85.000 £ par l’agence officielle de régulation Ofcom pour avoir diffusé un message de haine d’un prédicateur musulman qui incite au meurtre de tous ceux qui insultent le prophète Mahomet. Pour le moment, aucune poursuite n’a été faite à l’encontre du prédicateur lui-même. Pouvons-nous imaginer la réaction si Robinson évoquait simplement qu’on touche à un seul cheveu d’un musulman. On peut pardonner On peut pardonner à Robinson de parler d’un système à 2 poids 2 mesures : il a totalement raison. La police a ordonné à Robinson de ne pas retweeter les menaces de mort qu’il reçoit, sous prétexte que cela trouble les gens.

Dans l’une de ses vidéos, Robinson disait qu’il espérait que la classe moyenne anglaise le suivrait. Eh bien, je suis un homme de loi de la classe moyenne vivant dans une grande maison, immigrant de la 2e génération, et j’ai reçu une éducation dans des écoles privées. Si je ne suis pas de la classe moyenne anglaise, alors Anjem Choudary [un célèbre prédicateur musulman intégriste] est un modéré. Je n’approuve pas tout ce que dit Robinson, mais son message a fait son chemin jusqu’à moi. Vous est-il parvenu ? Et si ce n’est pas le cas, pourquoi ? Est-ce parce que vous croyez que Robinson est raciste ? Sur quelle base ? Est-ce parce que vous ne croyez pas aux gars de la classe moyenne ouvrière ? Ou est-ce parce que vous n’avez pas pris la peine un instant d’écouter un mot de ce qu’il n’a cessé de dire, au prétexte qu’on vous a dit des centaines de fois combien il est mauvais ? Il est temps de vous mettre à penser par vous-même.

Les gens doivent grandir et doivent écouter Robinson. Regarder simplement quelques liens. Robinson vit avec des menaces de mort. Le moins que vous puissiez faire est de regarder quelques vidéos sur YouTube, en toute sécurité.

Aux yeux de beaucoup, Robinson est le mal personnifié, alors que les amis de Anjem Choudary sont presque devenus des personnages de Guignol. Les gens craignent davantage Robinson et l’ EDL que Choudary et l’islamisme. C’est absurde. L’un de ces 2 hommes est engagé pour la non-violence et pour préserver nos libertés civiles fondamentales, tandis que l’autre est engagé pour renverser la démocratie et la remplacer par la charia. Devinez qui fait quoi.

Si vous vous sentez mal à l’aise pour soutenir l’EDL ou Tommy Robinson, alors au moins, résistez à l’impulsion de les mépriser et de les taxer de voyous racistes d’extrême droite. Mieux vaut se taire alors. N’en rajouter pas aux problèmes de Robinson : il en a déjà assez. Je ne suis qu’un guerrier anonyme du clavier assis devant un vieil ordinateur portable merdique, mais au moins, je fais quelque chose. Qu’est-ce que vous faîtes, vous ? Contribuez-vous à améliorer les choses, ou laissez-vous les choses telles quelles, voire contribuez-vous à ce qu’elles s’aggravent en démonisant Robinson pour la simple raison que tout le monde autour de vous fait cela ?

C’est tellement facile d’être prétentieux. Je le sais : je le suis. Les gens de l’EDL sont pour la plupart des gars blancs de la classe ouvrière qui aiment le football. Il est vrai que la grammaire et l’orthographe ne sont pas leur fort. C’est manifestement le crimes du siècle, et une raison de plus pour laquelle ils n’ont pas le droit à avoir une opinion sur l’islamisme.

En tant que citoyen athéé, je me soucie peu des références de l’EDL au christianisme ou à l’imagerie chrétienne, et j’avoue que ça me ne touche pas. Je n’ai aucune raison d’imaginer qu’ils puissent vouloir remplacer une forme violente de théocratie par une autre. Tout bêtement, ils veulent que l’islamisme soit vaincu, que la loi soit la même pour chacun, et que nos libertés civiles et notre mode de vie soient préservés. Ce sont des objectifs que tout citoyen doit faire sien.

Je ne m’attends pas à ce que les gens de l’EDL s’enthousiasment sur des sujets comme la nomination d’évêques à la Chambre des Lords parce que cela n’est pas pourquoi l’EDL existe. Si je veux me tenir au courant, il suffit que je regarder des sites comme la National Secular Society, ou celui d’une organisation chrétienne de réflexion appelée « Ekklesia ». Et quoi que je souhaite que le christianisme perde de ses pouvoirs et de ses privilèges, je ne veux pas que cela se fasse par la violence ou par la crainte, et je ne veux certainement pas que notre religion d’état soit remplacée par une autre 1000 fois plus hideuse.

Robinson ne met pas toujours l’accent sur la différence entre l’islam et l’islamisme, mais ce n’est pas particulièrement important. La cause contre l’islamisme ne sera pas victorieuse ou défaite si vous n’utilisez pas ces termes correctement à chaque fois.

Et fait, la différence entre l’islam et l’islamisme est en train de devenir de plus en plus ténue, de toute façon (pour une excellente discussion sur la ligne distinctive floue entre islam et islamisme, voyez l’article de Rod Liddle dans The Spectator). En pratique, il est pratiquement impossible de mettre le doigt sur où l’islam finit et où l’islamisme commence. Le point crucial, c’est que les gens ont des droits, mais pas les idéologies. Les idéologies n’ont pas capacité à avoir des droits.

L’ampleur de la tâche de Robinson se voit clairement en regardant le lien de la BBC3 en haut de cet article. Il s’agissait d’une émission dans laquelle on a tout simplement voulu organiser la mise à mort médiatique de Robinson devant un ensemble de spectateurs d’un studio de télé [choisis d’avance, NdT]. Il demandait pourquoi les gens le traitaient de raciste et de fanatique, et personne n’a pu lui donner une réponse convaincante. Il expliqua que lui et sa famille avaient reçu de nombreuses menaces de mort, à quoi Saira Khan, une personne qui s’est rendu célèbre en Angleterre pour avoir participé à un jeu appelé Apprentice répondit : « eh bien, arrêtez d’être un raciste et un fanatique, alors ! ». Ce qui fit rire et applaudir la foule de branleurs mondains suffisants qui pensent que le mot anglais Freedom est une marque de serviettes hygiéniques ou le nom du dernier Boys Band.

La réaction à la réponse de Saira Khan est profondément troublante à plus d’un point. Premièrement, parce que personne ne put expliquer à Robinson en quoi il était raciste ou fanatique : ils étaient simplement persuadés qu’il l’était. Deuxièmement, depuis quand serait-il justifié de toute façon qu’un raciste ou un fanatique reçoive des menaces de mort au Royaume-Uni, moralement ou légalement ? Et troisièmement, notez qu’on déplace sans subtilité la culpabilité : on fait de la victime un coupable. Ceci, Mesdames et Messieurs, c’est la charia, sur une petite échelle. Vous ne voulez pas être menacé de mort : alors, ne critiquez pas l’islam. Vous ne voulez pas vous faire violer ? Voilez-vous. Vous ne voulez pas vous faire exécuter pour apostasie ? Ne quittez pas l’islam.

C’est vraiment simple. Tant que vous faîtes tout ce que l’islam exige et tant que vous ne le critiquez pas, vous serez … eh bien, vous ne serez même pas en sécurité, mais vous serez achetés un peu de temps, pendant que les islamistes se concentrent sur leurs opposants les plus marquants. Si vous êtes chanceux, vous vous serez acheté assez de temps pour le reste de votre vie. Mais pour vos enfants, qui sait ? Qui s’en soucie ? C’est leur problème. Robinson reconnaît qu’il est terrifié à l’idée de que l’islamisme réserve à ses enfants. Et vous ?

Le deuxième lien en début d’article est un clash radio entre Robinson et George Galloway, députe du Respect Party, apologiste renommé de l’islamisme. Galloway demandait à Robinson pourquoi il avait utilisé des noms différents : en raison de menaces de mort ! Ce n’est pas suffisant pour vous, comme explication, George ?

Robinson expliqua comment il était allé une fois à une réunion du Respect Party, avec une amie, pour découvrir qu’ils séparaient les hommes des femmes, mais ça ne gênait pas Galloway. Par contre, il fit remarquer le terme « bird » (mot familier pour femme, en anglais), dans la bouche de Robinson. Oui, voici donc George Galloway, chantre de l’islamiste qui est une idéologie qui donne à peine à la femme les droit des animaux et donc encore moins les droits de l’homme, homme dont les vues sur les viol sont assez spéciales, dans son nouveau rôle de Conquérant sans peur contre la Mysogynie.

Galloway était également intéressé de savoir comment Robinson était devenu leadeur de l’EDL (qui est une organisation sans carte de membre officiel) et il questionna Robinson sur ses engagements envers la démocratie sur la base que Robinson n’avait pas été élu à la tête de l’EDL. Donc, pour être autorisé à vous exprimer sur l’islamisme, une idéologie pourrie jusqu’à la moelle et qui est profondément anti-démocratique, vous devez apparemment avoir gagné une élection.

Juste au moment où le Moyen-Orient semble démontrer qu’il peut finalement séparer l’islam et le Pouvoir (regardez ce lien sur ce jeune égyptien de 12 ans, ça réchauffe le cœur), ici au Royaume-Uni, nous devons adopter l’islamisme. Nous nous auto-censurons par trop de respect. Et nous trahissons des gens d’une grande bravoure comme Robinson. C’est une honte.

Que sommes-nous devenus ? Je vais vous le dire. Nous sommes devenus des consommateurs qui se sont enivrés de liberté au point d’en devenir malades. Nous avons oublié la valeur de nos libertés. Nous avons oublié la difficulté extrême qu’il y a eu à les conquérir et la monnaie pour l’acheter : une quantité inquantifiable de sang et de tripes. Nous n’avons aucune idée de la difficulté qu’il y a à acquérir ces libertés, une fois qu’elles sont parties. Et voici que vient un gars de la classe ouvrière de Luton qui n’accepte pas que ces libertés meurent paisiblement et qui comprend l’importance de droit de chacun à s’exprimer librement, à protester, et à s’assembler librement. Quelqu’un pour qui ces libertés ne sont pas un simple concept académique obscur, mais quelque chose de réel et de précieux. Quelqu’un qui lève contre la bestialité d’une religion, quel qu’en soit le coût pour lui-même. Et pourtant, bizarrement, presque personne ne veut accepter que défendre et exercer ces libertés sacrées face à la violence et à l’intimidation est une occupation digne d’un anglais. Il n’est pas d’usage plus utile du temps d’un anglais que celui-ci.

Pendant ce temps, nos politiciens sanglotent pathétiquement sur leurs verres de whisky et se plaignent de « combien les jeunes ne sont pas intéressés par la politique de nos jours ». Croyez-moi, ils le sont. C’est par les politiciens qu’ils ne sont pas intéressés de nos jours. Si se dresser contre une théocratie violente et exercer des libertés civiles sans prix devant le danger, ce n’est pas montrer de l’intérêt pour la politique, alors rien qu’est-ce qu’il vous faut ? Les politiciens n’ont montré aucun engagement personnel à s’occuper ou même à simplement reconnaître le problème de l’islamisme. Maintenant, nous avons l’EDL. Ils sont loin d’être parfaits, mais ils sont bien mieux que rien du tout. Comme Robinson le dit, il ne souhaite pas être le leader de l’EDL. Qui souhaiterait subir des menaces de mort ? Je ne souhaite pas qu’on ait besoin de l’EDL. Mais c’est le cas.

J’imagine que certains se sont engagés dans l’EDL pour de mauvaises raisons, peut-être pour avoir une bagarre de temps en temps. Il est possible que certains de ceux qui s’y sont engagés pour de mauvaises raisons y soient maintenant pour de bonnes raisons, parce qu’ils se sont laissés éduquer par Robinson. Rappelez-vous : les gens peuvent changer. Les gens peuvent apprendre.         Les gens peuvent apprendre sur le tas. Oui, ceci aussi s’applique à des gars blancs de la classe ouvrière. Les gens se réveillent à la politique de toute sorte de façons, pour toutes sortes de raisons, et le chemin n’est pas toujours tout droit ou aseptisé. Il n’est pas donné à tout le monde de faire son éveil politique dans une chambre d’étudiant du très sélect Eton College ou à un cours de sciences politiques à la London School of Economics [ou à Sciences Po, NdT].

Les gens méprisent l’EDL et Robinson en raison de l’image de ceux-ci, et par snobisme. J’admets que l’image est inconfortablement proche des gangs de skinheads et des ratonnades de pakistanais. Personne au Royaume-Uni ne veut revenir aux jours cauchemardesques de peur, de ségrégation, et de violence. Mais ce sont exactement la crainte, la ségrégation, et la violence, que l’islamisme est déjà en train d’apporter.

Le problème de l’image n’est qu’un problème d’image, et non du fond. Etre habillé de fringues de marque et aller à des matches de football ne sont pas (pour l’heure) des crimes au Royaume-Uni.

Nous ne pouvons pas simplement écarter les divisions de l’EDL hindoues, sikhs, juives, noires, homosexuelles, comme des simples excuses politiques pour faire taire la critique. Tous ces gens sont-ils des voyous racistes ? Sont-ils tous de pauvres niais qui se sont laissés embrigader par le vilain méchant Robinson ? Est-ce que pensez réellement cela, ou est-ce ce que vous voulez penser ?

Les enjeux de la bataille contre l’islamisme sont immenses. Inimaginablement. Chaque liberté qui est une condition préalable à votre mode de vie et que vous prenez pour acquise est sous la menace continuelle de l’islamisme. Mais c’est d’accord. Attendons que quelqu’un avec une meilleure image vienne. Rien ne presse. Après tout, où est le problème avec des terroristes à la bombe dans le métro, avec des journaux qui auto-censurent leur dessins humoristiques du prophète par peur de la violence, avec la mutilation génitale des femmes, avec des femmes et des jeunes filles bâchées par peur d’être considérées comme responsables d’être violées, des femmes traitées comme des chiens dans des courts islamistes appliquant la charia au Royaume-Uni, des gangs musulmans considérants les non-musulmanes comme des proies pour le viol, et un soldat britannique appelé Lee Ribgy qui s’est fait décapité dans les rues de Londres en plein jour pendant que ses assaillants criaient « Allah Akbar » !

Ouf

 

Tommy, j’espère que vous lisez ceci. Je m’adresse à vous à la fin de cet article. J’ai un immense respect pour ce que vous faîtes. Je vous demande de rester aussi engagé dans la non-violence et la lutte contre le racisme que vous l’êtes contre l’islamisme.

J’imagine qu’il y a 2 genres de supporters de l’EDL : des gens décents qui ne sont ni racistes ni violents, et d’autres. Il est vital que vous déraciniez les fruits mauvais et vous dissociiez d’eux sans équivoque, ou que vous les éduquiez avec succès, et ce, très vite.

Vous êtes né pour cela. Vous avec un don pour la communication. Je vous ai vu parler des effusions de sang entre sunnites et chiites sur Twitter, et quelqu’un vous a demandé ce que c’était. Vous avez répondu : « C’est un match Luton contre Waltford ». C’est ce genre de don pour la communication que l’argent ne peut pas acheter. (Est-ce que je viens de donner l’impression d’être un branleur condescendant de la classe moyenne anglaise ? C’est probablement parce que je suis un branleur condescendant de la classe moyenne anglaise. Mais j’imagine que c’est un changement agréable à la place des menaces de mort).

De ce que je peux voir, vous obtenez des reproches d’à peu près tout le monde. Des islamistes, de leurs apologistes d’extrême gauche comme Unite against Fascism, de leurs apologistes de la gauche caviar libérale socialiste, d’autres gens qui sont contre l’islamisme mais ne veulent être associés à vous en raison de votre image, et même de supporters de l’EDL quand leurs manifestations ne se déroulent pas comme prévu et qu’ils en veulent récupérer leur argent ! Branleurs ! Comme vous l’avez dit dans l’une de vos vidéos, quand les gens retournent à leur vie normale après une manifestation, vous, non, parce que votre vie entière est maintenant une manifestation. Ça m’a fait un frisson le long de ma colonne vertébrale.

Tommy, pour citer l’apologiste George Galloway, je salue votre courage, votre force, votre infatigabilité. Il est malheureux que ce pays ait besoin de l’EDL, mais c’est le cas.

Et l’EDL a besoin de vous.

Votre ami de la classe moyenne anglaise.

Vous pouvez suivre The Re-Enlightment (en anglais) sur http://enlightenmentlover.wordpress.com/

et sur Twitter @REnlightenment

 

———–

 

Note du traducteur :

J’ai essayé de traduire de mon mieux. Mon anglais a quelques lacunes, et quiconque peut améliorer ma traduction est le bienvenu. Vous pouvez me contacter : frenchr1ck@yahoo.fr  ou sur Twitter : @FrenchR1ck.

Depuis cet article écrit le 9 juillet 2013, Tommy Robinson a quitté l’English Defence League le 8 octobre 2013. Il disait qu’au moins l’une de ses raisons à cette défection était  qu’il n’avait pu contrôler des membres extrémistes au sein de l’organisation qu’il avait fondée. Il a écrit qu’il compte mettre en place une nouvelle organisation pour lutter contre l’islamisme au Royaume-Uni.

Son engagement contre l’islamisme demeure inchangé.

 

[Note from the translator :

I tried to translate the best I could. My English is not perfect, so that whoever wants to improves this translation is most welcome. Please contact me: frenchr1ck@yahoo.fr or on Twitter: @FrenchR1ck.

Since this paper was published on 9th July 2013, Tommy Robinson left the EDL on 8th October 2013. He said that at least one reason for leaving was that he could not control extremist members within the organisation he had founded. He wrote he wants to build a new organisation to fight against Islamism in the UK.

His commitment against Islamism remains unchanged.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pourquoi écouter Tommy Robinson »

  1. Ping : Pourquoi écouter Tommy Robinson | Islam ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s